Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !
Service client 05 49 04 18 10
Livraison en 24/72h
Port offert dès 1200€ HT (hors matériel)
Comment choisir son moteur électrique ?

Comment choisir son moteur électrique ?

Nous vous donnons toutes les clés pour choisir au mieux votre moteur électrique en fonction de vos domaines d'application. Les moteurs électriques n'auront plus de secret pour vous !

On retrouve aujourd'hui des moteurs électriques sur la plupart des exploitations agricoles. Ils sont principalement utilisés dans l'élevage (bovins, porcins, avicoles…) et pour le stockage des grains. 

Dans la plupart des cas, les moteurs électriques triphasés ou monophasés sont utilisés sur des équipements tels que des pompes, ventilateurs à grains, vis à grains, compresseurs d’air, mais aussi des bétonnières, des scies circulaires etc.

L’utilisation souhaitée va déterminer le choix d’un moteur électrique efficace. En fonction de l’application voulue, il faudra définir les caractéristiques techniques du moteur.

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix de son moteur électrique :

  • La tension exprimée en Volt (V) : monophasé 220/230V et triphasé 230/400V ou 400/600V
  • La puissance exprimée en KiloWatt (kW), ou en chevaux (CV)
  • L’ampérage ou intensité (A)
  • Le régime de rotation ou vitesse en tr/min : 1500 et 3000 tr/min (régimes les plus courants)
  • Le diamètre d’arbre
  • La hauteur d’axe qui correspond à la hauteur entre le sol et l'axe de l’arbre (voir schéma)
  • Le type de fixation / montage (B3, B5, B14, B34, B35)
  • La qualité du moteur (IE1, IE2, IE3)

Toutes les caractéristiques sont indiquées sur la plaque signalétique. Si vous avez un doute, n'hésitez pas à contacter notre équipe de techniciens qui répondra à votre besoin.

Dans un premier temps, il est important de choisir le type de moteur en fonction de la tension. Celle-ci doit être compatible avec celle du réseau.
Voici quelques indications :

  • Si vous êtes sur un moteur triphasé, la tension sera de 230/400V ou 400/600V
  • Si vous êtes sur un moteur monophasé, la tension sera de 220/230V

Quelles différences entre le moteur monophasé et triphasé ?

  • Le moteur monophasé a davantage une utilisation domestique ou de bricolage.
  • A l’inverse, le moteur triphasé sera plutôt utilisé dans un environnement professionnel et industriel, où il est nécessaire de bénéficier d’une puissance élevée.

Il existe également 2 types de moteurs monophasés :

  • Simple condensateur : il est composé d’un condensateur permanent qui va assurer l’entrainement des machines dont le couple résistant au démarrage est faible tels que les ventilateurs ou encore les perceuses à colonne.

  • Double condensateur : il regroupe un condensateur permanent et un condensateur de démarrage. Il sera adapté aux machines dont le couple résistant au démarrage est important comme par exemple des compresseurs ou des bétonnières.

Le condensateur est un élément essentiel pour le démarrage et le bon fonctionnement des moteurs monophasés grâce à un surcroit d'énergie en phase de mise sous tension.

Le régime ou vitesse de rotation est exprimé en tr/min ou rpm (rotation par minute). Le régime peut varier de 750 à 3000 tr/min selon l’utilisation. Les vitesses de rotation sont les suivantes :

  • 750tr/min
  • 1000 tr/min
  • 1500 tr/min
  • 3000 tr/min

En exemple, une vis à grains va avoir besoin d’une rotation lente (1500 tr/min) à l’inverse un compresseur aura besoin d’une vitesse de rotation plus élevée (3000 tr/min).

Comment choisir le type de fixation/montage ?

Quel que soit le type de moteur (monophasé ou triphasé), il existe plusieurs types de montage : B3, B5, B14, B34, B35.

Voici comment les différencier :

  • B3 : moteur à pattes (avec 2 pieds)

  • B5 : moteur avec bride à trous lisses
  • B14 : moteur avec brides à trous taraudés

Les fixations sont combinables, ainsi :

  • B34 (B3 + B14) : moteur à pattes avec brides à trous taraudés
  • B35 (B3 + B5) : moteur à pattes avec brides à trous lisses

A quoi correspondent les différentes qualités de moteur ?

Avec la norme CEI 600034-30, de nouvelles classifications en terme d’efficacité énergétique ont vu le jour : IE1, IE2, IE3, IE4 (performance de la plus faible à la plus élevée)

  • IE1 correspond à un rendement standard. Ce type de rendement sera utilisé uniquement pour un usage occasionnel par exemple pour les vis à grains.
  • IE2 correspond à un rendement élevé et sera adapté à un usage permanent par exemple pour le fonctionnement de ventilateur ou aérateur à grains.
  • IE3 : rendement premium (uniquement dans l'industrie)
  • IE4 : rendement supérieur premium (uniquement dans l'industrie)

Que m’indique la plaque signalétique sur mon moteur électrique ?

La plaque signalétique renseigne toutes les informations exigées par la norme IEC60034-30 :2008 et sera utile notamment pour changer votre moteur et en retrouver un avec les mêmes caractéristiques.

Voici les principales indications (se reporter aux numéros sur le schéma) :
1. Le rendement énergétique ou classe d’efficacité
2. Le type de moteur (3-Mot pour les moteurs triphasés, 1-Mot pour les moteurs monophasés) et le numéro de série
3. Le type : IE2 (classe d’efficacité), EGQ (série), 180M (hauteur d’axe), 2 (pôles)
4. La tension nominale équivaut à la fréquence du réseau (50Hz pour la France)
5. L’intensité nominale à 50 Hz (ampérage)
6. La classe d’efficacité et 91,3% représente l’efficacité nominale à 100% de la charge à 50 Hz
7. Le type de roulements utilisés sur le moteur (pas toujours indiqué)
8. Le schéma de branchement

D’autres indications, moins importantes dans le choix de votre moteur, sont renseignées telles que :

  • IP55 : IP correspond à l’indice de protection contre les solides et les liquides. Le numéro 55 indique que le moteur est protégé contre les poussières ainsi que contre les jets d’eau de toutes directions provenant d’une lance
  • S1 : indique le type de service. S1 représente un service continu c’est-à-dire un fonctionnement à charge constante pour atteindre l’équilibre thermique
  • 40°C : température ambiante maximale
  • I.Clas. 155 (F) : classe d’isolation F correspondant à une température limite du bobinage de 155°C

Comment protéger son moteur électrique contre les surintensités ?

Il est très important d’assurer la protection de son moteur électrique, sous peine qu’il soit endommagé voire même inutilisable. En effet, en cours de fonctionnement si le moteur est soumis à une surcharge mécanique, il va naturellement consommer plus d'intensité. Pour cela, il est conseillé d’utiliser un disjoncteur magnéto-thermique qui permettra de couper le moteur en cas de surcharge ou court-circuit.

Pour cela, il vous faudra sélectionner le disjoncteur adéquat et bien le régler en se référant à la valeur d’intensité nominale (ampère) indiquée sur votre moteur.

Exemple :

Dans cet exemple, il s'agit d'un moteur triphasé 2,2 kW, 230/400 V

Pour choisir le disjoncteur, il faudra se référer aux indications de l'encadré rouge : 8.5/4.9 A

Besoin de conseils ou de renseignements ? Nous sommes là pour vous répondre !

05 49 04 18 10

contact@agripartner.fr

formulaire de contact