Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !
Service client 05 49 04 18 10
Livraison 24/72h
Port offert dès 1200€ HT (hors matériel agricole)
Tout savoir sur les rouleaux plombeurs

Tout savoir sur les rouleaux plombeurs

Le rouleau agricole est un indispensable de nombreuses exploitations. L’utilisation des rouleaux de plombage peut intervenir pour divers façons culturales. Ces dernières années, la conception des rouleaux a très largement évolué pour s’adapter aux différentes techniques culturales, mais également au type de sol, et à la nature de la culture.

Qu’est-ce que le roulage ?

L’intérêt du passage du rouleau plombeur est de tasser le sol, le refermer pour garder la fraîcheur du sol. Le roulage permet ainsi d’éviter l’évaporation de l’humidité du sol. Lors de la saison estivale où les pluies peuvent se faire rares durant plusieurs semaines, il sera important de conserver un sol frais pour une bonne levée de la culture. Le roulage sera d’autant plus nécessaire dans des sols caillouteux, pauvres en réserve hydrique.

L’action du rouleau va aussi permettre la germination des mauvaises graines qui seront détruites par la suite grâce à l’action d’un déchaumeur ou d’une herse rotative.
En plus d’aplanir, le rouleau va affiner le sol et détruire les mottes de terre. L’intérêt étant de créer un lit de semences avant les semis. Moins il y a de mottes de terre, plus la levée de la culture sera un succès. Le passage du sol après un semis permet d’offrir un meilleur contact terre-graine, ce qui sera un réel bénéfice pour le développement racinaire des cultures.

Le passage du rouleau joue un rôle clé dans le succès de l’implantation et de la germination de sa culture.

Dans le cadre d’une culture de colza, où la culture reste jusqu’à 11 mois en terre avant d’être récoltée, il sera primordial d’assurer la réussite de l’implantation.

Cette façon culturale est aussi appréciée pour la destruction mécanique des couverts végétaux. En effet, le rouleau plombeur va intervenir pour blesser les plantes, casser les tiges et mettre au sol le couvert. Certains facteurs sont à prendre en compte pour assurer une bonne destruction du couvert. Assurez-vous que le rouleau intervienne dans une végétation haute et dense, afin de casser la tige et coucher la végétation. Une destruction optimale implique aussi que les plantes soient au stade de floraison (car elles seront plus sensibles). Enfin, il est recommandé de rouler le couvert dans des conditions de gel pour une meilleure destruction.

ROULEAU ROLLMOT QUIVOGNE

Pour récapituler, le rouleau de plombage offre de nombreux intérêts :

  • Briser les mottes
  • Niveler la surface du sol
  • Eliminer l’air et limiter l’évaporation
  • Préparer un lit de semences
  • Améliorer le contact terre-graine
  • Rouler des prairies pour favoriser le tallage

 

Les rouleaux de plombage sont généralement des outils très larges (environ 8.0m de largeur) dont les éléments sont en fonte. L’outil est constitué d’un axe principal équipé d'anneaux indépendants dont la forme peut varier : lisse, ondulé, crénelé, étoile, etc. La conception du rouleau plombeur lui permet d’épouser parfaitement les irrégularités du sol

Quels sont les différents types de rouleaux de plombage ?

Généralement, on dissocie deux grandes catégories de rouleaux selon la nature du montage des éléments : on retrouvera les rouleaux à éléments fixes et les rouleaux à éléments mobiles. Contrairement aux rouleaux fixes, les rouleaux à éléments mobiles se composent d’une alternance de roues de diamètres différents.

Parmi les rouleaux de plombage les plus répandus, on retrouvera :

  • Le rouleau lisse

Le rouleau lisse est constitué d’un simple cylindre en acier ou en fonte, tournant autour d’un seul axe. Ce type de rouleau agit principalement en surface et sera utile pour tasser le sol. Les roues lisses permettent d’aplanir de façon homogène les semences dans la terre. Pour une plus grande efficacité, le rouleau peut être alourdi en le remplissant d’eau par exemple. En raison d’une faible agressivité sur les cultures, le rouleau lisse sera utile au printemps pour rappuyer les céréales. Toutefois, le rouleau lisse présente quelques limites sur des sols battants.

Toutes nos roues lisses en ligne >>

  • Le rouleau ondulé

Le rouleau ondulé est de même conception que le rouleau lisse. En revanche, il laisse sur son passage un sol moins uniforme permettant de limiter la battance et les ruissellements. Il effectue un bon ré-appuyage tout en préservant la culture.

Toutes nos roues ondulées en ligne >>

  • Le rouleau Cultipacker ou cultitasseur

Ce type de rouleau est équipé sur un même cadre de deux rouleaux rayonneurs qui permettent d’aplanir et tasser le sol lors des semis, mais aussi de créer des petits sillons.
Le passage du Cultipacker laisse une terre fine et sera généralement utilisé en condition sèche pour les semis de petites graines (trèfle, luzerne, choux, etc.)

  • Le rouleau Crosskill, Croskillette

Le passage de ces types de rouleaux engendre un mélange de terre fine et de petites mottes en surface.

Sur le rouleau Crosskill, une roue sur deux est mobile sur l’axe. Ce type de rouleau sera d’une grande efficacité sur des terrains motteux pour la préparation des semis. Il sera d’autant plus efficace sur des sols secs et compacts. En revanche, sur un sol déjà émietté, le passage du Crosskill peut laisser trop de terre fine.

Le rouleau Crosskilette se différencie du Crosskill par un poids et des diamètres de roues plus faibles. Ce modèle sera davantage utilisé en complément des équipements de préparation.

Toutes nos roues Crosskill en ligne >>

  • Le rouleau Cambridge

Le rouleau Cambridge effectue un travail semblable au Crosskill. Le rouleau Cambridge est très polyvalent et intervient pour les traditionnels travaux de rappui, après les semis ou au printemps. Le passage du rouleau Cambridge aura pour effet le nivellement de la surface, l’effritement des mottes et un renouvellement de la capillarité du sol. Utilisé après le semis, le rouleau Cambridge encourage et accélère la levée de la végétation. Il se compose de roues de diamètres différents pouvant être alternativement, lisses ou ondulées. Enfilés sur un même axe, les éléments du rouleau Cambridge ont une efficacité de rappui se situant entre le Crosskill et le rouleau ondulé.

Toutes nos roues Cambridge en ligne >>

Retrouvez toutes nos roues pour rouleau plombeur >>

Comment démonter et entretenir son rouleau plombeur ?

A l’approche de l’hiver, il est temps de procéder au remisage de son matériel afin qu’il soit opérationnel pour la prochaine saison.

Avant de mettre à l’abri le matériel, il est important de le nettoyer, de vérifier son état général, et de procéder à quelques réparations si besoin.

Après une grande période d’utilisation, il faudra veiller à ce que les roues du rouleau ne soient pas fissurées ou même cassées à la suite d’un choc avec une pierre.
Pour examiner les rouleaux, il vous suffit de déplier l’outil, de le mettre en mode « travail », puis de démonter les paliers de chaque côté. En repliant l’outil, les éléments tasseurs (rouleaux) resteront au sol pour être démontés.

Le rouleau est un outil lourd et le poids supporté par les roulements est très important. Ainsi, il peut être nécessaire de procéder à la vérification des roulements.
Lorsque le rouleau est en mode « travail », vous pouvez vérifier s’il n’y a pas de jeu dans les roulements du train roulant (au niveau des roues). Les roulements, se trouvant sur chaque extrémité du rouleau, seront aussi à vérifier et à remettre en état si vous vous apercevez d’une défaillance.

De plus chaque section de rouleau est équipée de graisseur. Il sera important de les graisser régulièrement.

Besoin de renseignements sur les rouleaux de plombage ?

Notre équipe vous répond :